Sitedetout - Tutoriels informatiques

les commandes Linux de base

les commandes Linux de base
Noter cet article

Avant d’entamer sur ce tutoriel des commandes Linux de base, Souvenez vous de notre premier tutoriel à propos de l’histoire de création du système Gnu/Linux (appelé souvent Linux tout court),  vous savez comment ce système est apparu et comment il évolue constamment.

Ensuite, nous avons vu ensemble comment installer la distribution Centos, qui est gratuite et basée sur la distribution Redhat.

Ce tutoriel vous aidera à manipuler un système Linux en sa distribution Centos en commençant par expliquer ses notions de bases, puis, en listant plusieurs commandes courantes que vous utiliserez chaque jour.

Dans les systèmes Linux, tout est fichier,  donc, contrairement aux systèmes Windows un fichier Linux peut être :

  • Un fichier
  • un périphérique
  • une partition
  • un programme en cours d’exécution
  • un répertoire …

Pour structurer ces fichier, Linux ne dispose pas de d’unités C: , D: , E:

Disque windows

Linux utilise le standard FHS pour définir son arborescence. Ce standard propose une structure de répertoires dont chacun possède un rôle spécifique définit dans FHS.

linux fhs

Parmi ces répertoires, plusieurs sont importants, on peut en citer :

  • /bin/ : Contient toutes les commandes de base nécessaires au démarrage et à l’utilisation d’un système minimaliste (par exemple : cat, ls, cp, sh).
  • /sbin  : Contient les commandes systèmes réservées aux administrateurs.
  • /boot : Contient les fichiers nécessaires au démarrage du système d’exploitation.
  • /dev   : Contient des fichiers correspondants à un périphériques (disques , disquettes …).
  • /etc   :  Contient la plupart des fichiers de configuration du système.
  • /home/ : Utilisé pour stocker les répertoires utilisateurs (exemple : /home/user1).
  • /opt   : Utilisé comme emplacement d’installation d’un logiciel utilisé.
  • /tmp/ : Utilisé pour stocker les fichiers temporaires tout comme /var/tmp et /run/tmp et généralement vidé à chaque démarrage.

Chaque utilisateur connecté au système d’exploitation est capable de diriger la machine en exécutant une commande dans un terminal :

la syntaxe d’une commande est de la forme suivante :

COMMANDE OPTIONS ARGUMENTS 

La commande étant la commande elle-même, suivie d’une ou plusieurs options facultatives qui servent à modifier le comportement de la commande tandis que les arguments ,facultatifs aussi, représentent les objets sur lesquels la commande agit.

Un exemple concret peut être : ls -a /home ou ls est la commande qui permet de lister l’ensemble des fichiers d’un répertoire, en l’occurrence, le répertoire /home et l’option -a permet d’inclure les fichiers cachés dans le résultat.

Voici une liste des commandes les plus populaires et que vous devriez connaitre lors de la manipulation d’un système Linux :

1. La Commande pwd

Cette commande permet d’afficher l’emplacement ou on se situe actuellement dans la hiérarchie FHS.

[root@centos ~]# pwd
/root

2. La Commande cd

Cette commande permet de changer de répertoire courant et de se situer sur un autre

[root@centos ~]# cd /home/
[root@centos home]# pwd
/home

3. La Commande lscommande1

Permet de lister les fichiers disponibles dans un répertoire, si appelé sans arguments, ls liste les fichiers du répertoire courant.

[root@centos home]# ls
user1 user2

=> Ainsi, dans le répertoire home, deux fichiers existent et sont : user1 et user2

4. La Commande mkdir

Cette commande permet de créer un répertoire.

[root@centos home]# cd /tmp
[root@centos tmp]# pwd
/tmp
[root@centos tmp]# mkdir repertoiredetest
[root@centos tmp]# ls
repertoiredetest
fichiertemp

=> Dans cet exemple, on s’est déplacé sous le répertoire tmp disponible sous la racine /,  affiché notre emplacement gràce à la commande pwd, puis créé un répertoire (dossier) nomé repertoiredetest et le visualisé avec la commande ls.

5. La Commande rmdir

Cette commande permet de supprimer un répertoire.

[root@centos tmp]# rmdir repertoiredetest
[root@centos tmp]# ls
fichiertemp

=> Avec cette commande, on vient de supprimer le répertoire qu’on vient de créer et la commande ls nous l’a confirmé.

6. La Commande touch

Cette commande permet de changer la date du dernier accès ou modification d’un fichier, mais permet également de créer un fichier vide.

[root@centos tmp]# touch fichier
[root@centos tmp]# ls
fichier
fichiertemp

=> De même, mais cette fois, on a créé un fichier nommé fichier.

7. La Commande cp

Cette commande permet de copier un fichier ou un répertoire.

[root@centos tmp]# cp fichier fichier2
[root@centos tmp]# ls
fichier 
fichier2
fichiertemp

=> Avec la commande cp, on a copié le fichier fichier en le nommant fichier2.

8. La Commande rm

Cette commande permet de supprimer un fichier ou un répertoire. Cette commande est à utiliser avec précaution car avec l’option -f ou -rf, cette commande peut endommager voir supprimer tout votre système de fichiers de manière irréversible.

[root@centos tmp]# rm -f fichier fichier2
[root@centos tmp]# ls
fichiertemp

=> La commande rm nous a permit dans cet exemple de supprimer les deux fichiers précédemment créés.

9 La Commande mv

Cette commande sert à renommer ou déplacer un fichier ou un répertoire.

Dans l’exemple suivant, on va créer un fichier nommé “fichier3”, et à l’aide de la commande mv, on va le renommer en “fichier4” et le déplacer dans le répertoire “/home” en une seule fois.

[root@centos tmp]# touch fichier3
[root@centos tmp]# mv fichier3 /home/fichier4
[root@centos tmp]# ls /home/
fichier4 user1 user2

11. La Commande cat

Cette commande permet d’afficher le contenu d’un fichier.

[root@ip8 tmp]# cat /home/fichier4
[root@ip8 tmp]#

le fichier “fichier4” est vide, donc la commande “cat” ne renverra aucun résultat, dans un autre cas on pourrait avoir :

[root@centos tmp]# cat /etc/resolv.conf
# Generated by NetworkManager
nameserver 8.8.8.8

Souvenez-vous que /etc/ contient principalement des fichiers de configuration, ici, le fichier resolv.conf est le fichier qui détient les informations DNS de notre système (8.8.8.8 est l’adresse IP du serveur DNS de google).

12. La Commande echo

Cette commande permet d’afficher une ligne.

[root@centos tmp]# echo "tutoriel Linux de sitedetout"
tutoriel Linux de sitedetout

=> echo permet aussi d’écrire du contenu dans un fichier moyennant le signe “>” pour écraser le contenu du fichier ou “>>” pour suffixer le contenu du fichier.

[root@centos tmp]# cat /home/fichier4
[root@centos tmp]# echo contenu > /home/fichier4
[root@centos tmp]# cat /home/fichier4
contenu
[root@centos tmp]# echo contenu2 > /home/fichier4
[root@centos tmp]# cat /home/fichier4
contenu2
[root@centos tmp]# echo contenu2 >> /home/fichier4
[root@centos tmp]# cat /home/fichier4
contenu2
contenu2

13. La Commande man

Cette commande permet d’afficher le manuel d’aide de n’importe quelle autre commande disponible, ex : man ls

man ls

Tapez la lettre q pour fermer la page du manuel.

14. La Commande ln

Cette commande est utilisée pour créer un lien matériel ou symbolique (raccourci) vers un fichier ou un répertoire.

En parcourant le manuel utilisateur de la commande ln (man ln), on peut voir que l’option -s sert à créer un lien symbolique à la place des liens physiques.

man ln

Je vous invite à suivre le cas sivant :

[root@centos tmp]# touch fichiersource
[root@centos tmp]# echo "contenu" > fichiersource
[root@centos tmp]# cat fichiersource
contenu
[root@centos tmp]# ln -s fichiersource fichiercible
[root@centos tmp]# cat fichiercible
contenu
[root@centos tmp]# echo "contenu2" >> fichiersource
[root@centos tmp]# cat fi
fichiercible fichiersource firefox_webadm/
[root@centos tmp]# cat fichiersource
contenu
contenu2
[root@centos tmp]# cat fichiercible
contenu
contenu2

On a créé un fichiersource qu’on a rempli avec le mot contenu ce qui explique le résultat de la commande cat, ensuite, on a définit un lien symbolique de fichiersource vers fichiercible, ce qui veut dire que fichiercible n’est pas un fichier stocké physiquement sur le disque dur, mais juste un lien vers fichier source.

C’est pourquoi, après avoir modifié fichier source en ajoutant le mot “contenu2“, un ls sur fichiercible va afficher le contenu de fichiersource.

14. La Commande which

Cette commande permet de visualiser l’emplacement d’une commande en effectuant une recherche dans  différents répertoires.

[root@centos tmp]# which pwd

/bin/pwd

[root@centos tmp]# which mkdir

/bin/mkdir

15. La Commande more

La commande more permet de visualiser le contenu d’un fichier page à page. Utilisez la touche entrée ou espace pour avancer l’affichage du contenu de votre fichier.

[root@centos tmp]# touch fichier

[root@centos tmp]# echo "contenu" >> fichier

[root@centos tmp]# more fichier

contenu

16. La Commande head

La commande head permet d’afficher le début d’un fichier (par défaut, les 10 premières lignes). Pour démontrer son fonctionnement, j’ai créé un fichier nommé fichier2 avec un contenu de 20 lignes.

[root@centos tmp]# cat fichier2
ligne 1
ligne 2
ligne 3
ligne 4
ligne 5
ligne 6
...
...
ligne 17
ligne 18
ligne 19
ligne 20
[root@centos tmp]# head fichier2
ligne 1
ligne 2
ligne 3
ligne 4
ligne 5
ligne 6
ligne 7
ligne 8
ligne 9
ligne 10

17. La Commande tail

La commande tail permet d’afficher la fin d’un fichier (par défaut, les 10 dernière lignes)

[root@centos tmp]# tail fichier2
ligne 11
ligne 12
ligne 13
ligne 14
ligne 15
ligne 16
ligne 17
ligne 18
ligne 19
ligne 20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Chargement...
Menu Title

Powered by themekiller.com